SIPH est une filiale du Groupe


15 janvier 2022

Accord de financement : La SIPH, filiale du Groupe SIFCA, a signé le samedi 15 janvier 2022, un accord de financement avec la Banque Africaine de Développement (BAD), pour le développement de son Pôle Caoutchouc.

Le Groupe SIFCA, à travers sa sous-holding caoutchouc SIPH, a signé le samedi 15 janvier 2022, un accord de financement avec la Banque Africaine de Développement (BAD), pour le développement de son Pôle Caoutchouc.

Ce financement d’un montant de 12,5 millions d’euros, qui vient boucler le tour de table de l’accord de crédit de 85 millions d'euros octroyé par un Pool Bancaire mené par la Société Générale et Proparco en fin d’année 2020, permettra de continuer le plan de développement de la SIPH et en particulier de finaliser la construction de la nouvelle Usine de production du caoutchouc naturel à SOUBRE, région de la NAWA, par sa filiale ivoirienne SAPH, et d’accélérer la mise en route d’autres projets de développement de la chaine de valeur du leader sous régional de l’agro-Industrie.

Par ce financement qui répond à son mandat de soutien de l’agriculture en Afrique Sub-saharienne, la BAD favorise et garantit d’une part, des conditions d’exploitation agro-industrielle conformes aux contraintes environnementales et sociales sur lesquelles le Groupe SIFCA, et en particulier SIPH et SAPH, sont fortement engagés. Et d’autre part, étend ses financements à des pays sur lesquels les crédits sont parfois difficiles à obtenir. « La BAD est un partenaire de financement de notre développement qui permet entre autres le respect de nos engagements E&S grâce à l’appui apporté », explique Nicolas CHABOT, Directeur Financier du Groupe SIFCA.

La cérémonie de signature de cet accord complémentaire de financement, s’est déroulée à Abidjan-Cocody, en présence d’une part de M. Alassane DOUMBIA (PCA du Groupe SIFCA), Nicolas CHABOT (Directeur Financier du Groupe SIFCA), Bertrand VIGNES (DG de SIPH) et Marc GENOT (DG SAPH) et d’autre part de M. Alhassane HAIDARA et Mme Christelle N’GUESSAN agissant pour le compte de la BAD.

Retour aux actualités